d e s   S O N S   d a n s   l ' a i r . . .
t é l é c h a r g e r (1)

accueilcatalogue - projectionsinstallations - interventions - constructions - écouter
bio(s) - multiphonie - l'acousmobile - les acousmodules - l'atelier - activités - galerie - documents - télécharger


En complément des écoutes en ligne de versions réduites en binaural, vous trouverez ici :

 

Pour les enseignants ou les étudiants

S'il peut être encore difficile de monter un studio équipé en 22.2 ou plus, celà ne devrait logiquement plus poser de problème aujourd'hui pour les formats du type Auro-3D (voir : les interfaces audio et les logiciels pour la multiphonie). La variante 13.1 constitue dans ce cas un bon compromis entre la qualité du rendu spatial et l'économie de l'équipement.
D'autre part, la dégradation spatiale des œuvres composées en 32 canaux ou plus ne constitue pas un soucis majeur dans un cadre pédagogique, surtout si l'écoute est accompagnée de documents permettant la comparaison avec les versions originales.


exemple de réductions possibles à partir de la disposition Cinéma 38 :
bleu + vert + rouge + jaune + violet : NHK 22.2
bleu + vert + rouge + jaune : Microsoft 17.1
bleu + vert + rouge : Auro 13.1
bleu + vert : Auro 11.1
bleu : Auro 9.1

Je propose donc ici une sélection de fichiers audio Wave multicanaux dans ce format (14 canaux / 24 bits / 48 kHz), qui peuvent être lus directement dans Reaper, Ardour, Nuendo ou Pyramix. Si vous préférez utiliser un autre logiciel multipiste, vous devrez convertir ces fichiers en ensembles de fichiers mono avec De-interleaver sur OS X ou Wavewizard sur Windows (les environnements modulaires comme Audiomulch, Bidule, Max/Msp ou Usine ne posent par contre aucun problème).
Dans tous les cas il suffit de respecter le lien qui existe entre les numéros des canaux (ou des fichiers) et la connexion vers les enceintes correspondantes : les 6 premiers sont conformes au standard 5.1 ITU/SMPTE : 1 = Front Left / 2 = Front Right / 3 = Front Center / 4 = LFE (ici vide) / 5 = Surround Left / 6 = Surround Right, complétés pour le 7.1 par Side Left et Side Right en 7 et 8. Pour les cinq du haut, on a : 9 = Top Front Left / 10 = Top Front Right / 11 = Top Back left / 12 = Top Back Right / 13 = Top Front Center / 14 = Top Center. Ce qui donne :


répartition des canaux des fichiers selon la disposition des enceintes Auro-3D 13.1

J'ai fait le choix d'une répartition des canaux pour le bas conforme à la norme SMPTE-ITU, ce qui n'est pas le cas pour l'encodage Auro-3D (ça aurait été trop beau...), mais de toute manière, ce choix est purement conventionnel et n'a aucune incidence sur le résultat tant que l'on n'utilise pas de décodage spécifique (comme dans un ampli home-cinema par exemple). Voir la note sur le calibrage de l'intensité.

Note : les adaptations en 13.1 pourraient fort bien être écoutables sur un dispositif home-cinema adapté. Il y a malgré tout plusieurs contraintes qui font que ce n'est pour l'instant pas possible. Les données audio que reçoivent les amplis home-cinema compatibles Auro-3D ou Dolby ATMOS doivent en effet être encodées dans ces formats, qui ne sont pas accessibles en dehors de l'industrie du cinéma. Une solution alternative nécessiterait que l'utilisateur possède sur son ordinateur une interface audio numérique disposant du nombre nécessaire de sorties annalogiques, et que ces amplis aient le nombre d'entrées correspondant, ce qui ne semble pas êtree cas actuellement...

 

Ces pièces ont été choisies à la fois pour leur courte durée et pour la simplicité de leur écriture sonore et spatiale (originaux 17.1/22.2) :

Bibelots agrandis (2007-08)

n°2 (170 Mio), n°3 ( Mio), n°4 (256 Mio), n°5 (254 Mio)

Eaux-Fortes (2007-10)

1. Manière de crayon (3'19, 125 Mio), 2. Taille douce (3'17, 216 Mio), 3. Estampe (121 Mio), 4. Ratures (2'45, 96 Mio), 5. Lavis (4'48, 347 Mio), 6. Pointe sèche (251 Mio), 7. Aquatinte (3'56, 255 Mio)

La chambre d'accusation (2'06, 128 Mio), La chambre de commerce et d'industrie (3'47, 243 Mio), La chambre d'amis (2'35, 176 Mio), La chambre des députés (2'13, 173 Mio), La chambre sourde (2'48, 208 Mio), La chambre funéraire (3'58, 250 Mio), La chambre de bonne (2'25, 159 Mio), La chambre froide (3'55, 325 Mio)

télécharger ( 7'30, 573 Mio)

 

Les suivantes sont plus longues et plus complexes (mais plus intéressantes !), mais souffrent un peu plus de la réduction spatiale (originaux Cinéma 32/42). Voir la section documents pour les représentations graphiques et les captures d'écrans des projets des versions originales.

Cordes frottées, version courte (2014)

télécharger (13'30, 1,17 Gio)

Jeu de constructions (Constructions III) (2013-14)

télécharger (24'30, 1,79 Gio)

Cinq portraits de Marie-Louise (2011-13, extraits)

1. À la tienne (3'48, 312 Mio), 2. C'est pas des cloches qu'on entend ? (6'18, 538 Mio), 4. Comme des chiens (3'51, 324 Mio)

Les corps sonnants (Constructions II) (2010-11)

télécharger (18'05, 1,41 Gio)

Les sons d'éternèbre (2010)

1. La Tour aux éclats de miroir (8'09, 676 Mio)

Constructions I, Cinq tentatives d'assemblage (2004-06)

Quatre Études d'Espace (VO 8 canaux 1988, transcription Cinéma 32 2012) pour référence uniquement

télécharger (14'47, 1,15 Gio)

Tous les fichiers sont compressés en RAR. Sur Mac, vous pouvez utiliser UnRarX (gratuit) pour les décompresser. 

 

Documents additionnels :

Notes :

  • ces réductions ne sont pas appropriées à une diffusion publique : pour celà, voir la section suivante ou me contacter
  • celà peut être très pédagogique de réaliser vous même les réductions à partir des versions originales : me contacter
  • je rappelle que Reaper est un logiciel multipiste extrêmement performant et peu cher (qui peut même être utilisé gratuitement, car la version d'essai ne comporte aucune restriction) et qui dispose de tout ce qui est nécessaire pour la composition multiphonique jusqu'à 64 canaux, sans limitation de système ou de matériel

Je signale aux enseignants intéressés que je peux intervenir autour de l'écriture de ces pièces avec un dispositif compatible 13.1 portable (l'acousmobile de chambre).

 

 

 

Pour les diffusions (en 22.2 NHK)

(english version)
Toutes mes pièces composées pour les projections publiques sont aujourd'hui au format Cinéma 32/42 et Cirque 32/44/52 (voir les détails sur ce document et sur la page Projections).

      

Si vous avez la possibilité de configurer votre dispositif de diffusion directement selon ces schémas, il vous suffit de télécharger les fichiers multicanaux sur cette page, et de suivre les indications pour la correspondance des canaux (et le calibrage de l'intensité).

Mais le nombre relativement élevé de canaux de composition permet également de pouvoir réduire leur nombre assez facilement (à condition de rester dans des dispositions compatibles évidemment).
À ce titre, le format 22.2 de la NHK bénéficie d'une reconnaissance internationale importante : il est officiellement devenu une norme ITU-SMPTE comme le 5.1 (ITU-R BS.2159-6) et on peut raisonnablement espérer qu'il se développera au sein du milieu électroacoustique dans les années à venir.
Par rapport au format "cinéma" que j'utilise, la disparition des canaux du proscenium et la simplification du centre-haut est évidemment regrettable, mais les adaptations dans ce format conservent malgré tout l'essentiel de l'écriture sonore et du rendu spatial. Celà n'est hélas pas possible pour celles qui sont composées selon la disposition "cirque".
 

Les pièces sont à télécharger sous la forme de fichiers Wave 24 canaux / 24 bits / 48 kHz, l'ordre des canaux suivant la nomenclature officielle de la NHK.
Si le logiciel que vous utilisez pour la diffusion ne supporte pas ce type de fichier (parmi les multipistes, seuls Reaper et Ardour le peuvent), il suffira de les convertir en collection de fichiers mono avec De-interleaver sur OS X ou Wavewizard sur Windows.
Note : les canaux correspondant aux deux LFE (4 et 10) sont vides, il s'agit donc en réalité de 22.0. Il est préférable de traiter l'envoi vers les subs en bass management. Des AcousModules sont disponibles pour Windows et OS X

 

Les pièces et sélections :
(en complément, veuillez vous référer aux descriptions des pièces, aux écoutes binaurales et éventuellement aux animations visuelles qui les accompagnent)

 

Cordes frottées (2014)

version courte (13'30, 1,99 Gio)

Jeu de constructions (2013-14)

télécharger (24'30, 2,88 Gio)

Histoires fantacousmatiques (2006-15)

1. L'horloger solitaire (10'54', 1,31 Gio), 2. Marmites de géants et cheminées de fées (9'54, 1,3 Gio), 3. Le Passage (9'10, 1,15 Gio), 4. Le train vers les étoiles (10'19, 1,43 Gio) (les parties sont enchaînées sans interruption, les fichiers doivent être collés à la suite les uns des autres sans silence)

Cinq portraits de Marie-Louise (2011-13)

1. À la tienne (3'48, 521 Mio), 2. C'est pas des cloches qu'on entend ? (6'18, 882 Mio), 3. Ça, j'aimais mes moutons (4'16, 600 Mio), 4. Comme des chiens (3'51, 536 Mio), 5. Moi, j'vais jamais mourir (4'26, 566 Mio)

Trois tableaux en quatre dimensions (2012)

1. Portrait en abyme (7'38, 1,08 Gio), 2. Dépaysage (), 3. Nature morte vivante ()

Cinq mini mandalas (2011)

télécharger (7'30, 362 Mio)

Les corps sonnants (2010-11)

télécharger (18'05, 2,39 Gio)

Trois chants de l'Éternèbre (2010)

1. La Tour aux éclats de miroir (8'10, 1,08 Gio), 2. Aux cratères de Lune (8'09, 1,08 Gio), 3. L'Échappée (7'10, 879 Mio)

Eaux-Fortes (2007-10)

1. Manière de crayon (3'19, 141 Mio), 2. Taille douce (3'17, 277 Mio), 3. Estampe (4'09, 148 Mio), 4. Ratures (2'45, 93 Mio), 5. Lavis (4'48, 416 Mio), 6. Pointe sèche (2'59, 383 Mio), 7. Aquatinte (3'56, 402 Mio)

Bibelots agrandis (2007)

n°1 (362 Mio), n°2 (229 Mio), n°3 (378 Mio), n°4 (380 Mio), n°5 (305 Mio), n°6 (371 Mio)

Constructions 1 (2006)

1. Blocs et bribes - Essai d'emboîtements (6'23, 583 Mio), 2. Écailles et débris - Images sous le vent (343 Mio), 3. Lignes et failles - Suspension (836 Mio), 4. Traces et déchirures - Essai de liaisons (546 Mio)

Quatre Études d'Espace (1988-R2012)

télécharger (14'47, 1,79 Gio)

Note : l'ensemble des pièces s'accommode assez mal d'une acoustique réverbérante. C'est notamment le cas pour Cinq portraits de Marie-Louise et Histoires fantacousmatiques où une acoustique mate est particulièrement requise.

 

Note à propos du calibrage de l'intensité.

Le volume de toutes les pièces est ajusté selon le principe du K-System en K-20 : un niveau numérique de référence (bruit rose à -20 dB RMS) doit correspondre à l'écoute à 83 dBSPL par canal.  
En diffusion, il faut évidemment pondérer un peu celà selon les dimensions et l'acoustique de l'espace de diffusion (sans parler des préférences personnelles), mais il est important d'essayer de conserver cette équivalence.
La mesure de
Loudness R-128 peut être utilisée en complément, notamment si on doit diffuser d'autres pièces qui n'utilisent pas ce principe, mais elle n'est pas suffisante en soi, car elle ne reflète pas les différences parfois importantes de dynamique entre les pièces. Par exemple, la valeur integrated varie pour moi, selon les cas, sur une plage d'environ +2/-4 dB autour du 0 LU (-23 dBFS), ce qui ne permettrait pas de retrouver la valeur d'écoute correcte.

 

Fichiers et documents additionnels :

  • bruit rose à -20 dB RMS pour le calibrage en K-System
  • instructions pour le calibrage en K-System dans Reaper et les autres logiciels multipistes
  • fichier de presets pour le ReaSurround
  • plugins au format NHK 22.2 pour Windows (VST) et OS X (AU) à utiliser avec Reaper (projet inclus) : signaux de test, vu-mètre et bass management + patch et niveaux pour Windows uniquement
  • version complète de Sonicbirth, si les plugins ne fonctionnent pas avec le framework (OS X)


Autres formats

Si vous disposez d'un système de projection qui n'est pas directement compatible avec les formats ci-dessus, il peut être néanmoins tout à fait possible d'y adapter certaines pièces (c'est notamment le cas pour les dispositions en dôme).
Quelle que soit la disposition, elle doit comporter au minimum 16 canaux, posséder une répartition sur deux niveaux de hauteur et disposer d'au-moins un point central en hauteur (douche centrale, "voice of God"...).
Si tel est le cas, veuillez me contacter pour étudier la réalisation de l'adaptation.
Notez que les dispositifs basés sur Dolby ATMOS ne conviennent hélas pas, car ils ne disposent que d'un seul niveau de hauteur sur les côtés.

 

HOA

En tant que solution alternative, certaines pièces peuvent être également distribuées sous la forme d'un traitement en ambisonic 5ème ordre (36 canaux). La perte de précision spatiale peut être assez importante, mais néanmoins être acceptable pour certaines pièces. Les fichiers sont encodés en full 3D, FUMA channel ordering, SN3D normalization, et ont été testés avec le décodage d'Ambix selon la pré-sélection "iem_cube_h2_mb_allrad_o5" (Dôme 24 : cercles sur 3 niveaux de 12/8/4 enceintes).
Attention : compte tenu de l'importance des variations possibles lors de l'encodage et du décodage, je ne peux pas garantir que l'écoute soit conforme à ce que j'ai réalisé. Dans le doute, préférez les versions discrètes lorsque c'est possible.
Merci de me contacter dans tous les cas.

 

 

 

Pour tout le monde

Extraits du DVD-Video Douze Préludes, Etudes et Interludes (2001-04).
C'est de la video SD (720 x 576) avec le son 5.1, encodé en DTS uniquement, sous la forme des fichiers VOB du DVD original.
Normalement, tout logiciel de lecture vidéo qui se respecte devrait pouvoir les lire, mais attention, le décodage DTS n'est pas assuré par tous (si vous n'entendez que quelque-chose qui ressemble à du bruit blanc, c'est que votre lecteur ne décode pas le DTS). Il faut également disposer bien-sûr d'un dispositif d'écoute 5.1...
dossier VIDEO_TS compressé en RAR (2,29 Gio) : décompressez, puis glissez le dossier dans votre lecteur vidéo s'il supporte cette fonction, ou gravez le en tant que DVD-Video pour le lire sur une platine de salon.

 

CD-Rom pour Windows Petits aperçus d'un Grand-Tout (1996-99).
Bien que réalisé il y a une vingtaine d'années sous Windows 98, il fonctionne encore à peu près sous Windows 10 (merci Microsoft...). Bon, l'expérience visuelle risque néanmoins d'être extrêmement frustrante, car la résolution d'écran était, tenez-vous bien, de 640 x 480 pixels. À peine ce que l'on trouve aujourd'hui sur un téléphone bas de gamme ou une montre... Les différences de système et de gestion des cartes graphiques peuvent aussi conduire à certaines erreurs d'affichage dans les transparences, et des blocages ne sont pas totalement impossibles ;-).
fichier RAR (441 Mio) : décompressez, puis lancez l'application (toutes les actions se font par survol et clics de la souris). 

 

 

 

et aussi ?


Concret X : les fichiers sources : il s'agit des deux prises de son qui sont à l'origine de la petite pièce CONCRET X.
Elles ont été réalisées dans les années 90 avec un microphone Sennheiser MKE 2002 et un DAT portable CASIO.
Pour faire ce que bon vous semblera...