d e s   S O N S   d a n s   l ' a i r . . .
é c o u t e r   e t   r e g a r d e r

accueilcatalogue - projections - scènes - espaces - présences - gestes - expériences - bricolages - écouter
bio(s) - multiphonie - l'acousmobile - les acousmodules - l'atelier - activités - galerie - documents - télécharger


L A  C A G E

44 canaux cirque, 2012-15
44 channels ring, 2012-15,

Dedans, dehors.
Dehors : les enceintes autour des auditeurs comme une citadelle à clairvoies, qui, le temps de la projection, les emprisonnent de son étreinte sonore. Derrière elles, un ailleurs possible.
Dedans : d'autres enceintes, avec les mêmes auditeurs. Les sons habitent l'espace, ils en sont, eux aussi, les prisonniers.
Ça, c'est la cage physique, qui délimite sans occulter, qui enferme les corps tout en laissant les sens s'en échapper un peu, qui peut également protéger ses occupants des éventuelles aggressions extérieures.
Et puis il y la Cage immatérielle.
Les règles, les habitudes, la répétition, notre cadre de vie qui borne le périmètre de nos occupations, qui filtre ce qui doit y entrer et ce qui peut en sortir (et qui ne protège pas de ses propores aggressions intérieures).
Notre tête dans une cage à oiseaux : la porte est-elle au moins ouverte ?

Inside Outside.
Outside: the speakers around the listener like a citadel which, during the projection time, imprison her. Behind them, a potential elsewhere.
Inside: other speakers with the same listeners. Sounds inhabit the space, they are, too, prisoners.
That is the physical cage, which delimits without obscuring, which encloses the body while allowing the senses to escape a little, which can also protect its occupants from possible external aggressions.
And then there is the intangible Cage.
The rules, patterns, repetition, our living environment which limits the scope of our occupations, which filters what can enter and what
can get out (and that does not protect its own internal aggressions).
We live our head in a bird cage : does the door is at least opened ?

 

En complément des écoutes binaurales, la vidéo ci-dessous permet de visualiser les crètes d'intensité sur les différents points de projection de la version multicanale originale. Ceci peut permettre de palier aux manques et défauts du traitement HRTF et de mieux se représenter l'espace réel de la composition.

Rappel : le volume sonore est aligné sur le niveau normalisé européen de Loudness R128.
Celà signifie que, comme la dynamique n'est pas compressée, le niveau d'écoute vous semblera certainement faible par rapport à d'autres sites et enregistrements (musique, films) : la solution est simple, montez le volume !

In addition to the binaural versions, the video below shows the visualization of the intensity peaks according to the different projection points of the original multi-channel version. This may allow to overcome the deficiencies and shortcomings of the HRTF processing and help to better imagine the real composition space.

Reminder : the volume level is aligned with the standardized European Loudness R128.
It means that such dynamics is not compressed, the listening level will certainly seem low compared to other sites and recordings (music, movies) : the solution is simple, turn up the volume !

à écouter au casque to be listened with headphones

partie 1 : Les Ombres / The Shadows

partie 2 : Les Ondes / The Waves

partie 3 : Les Mots / The Words

partie 4 : Les Notes / The Notes

 

 

 

partie 5 : Les Autres / The Others