Les environnements modulaires

 

 


Plus adaptés la création des sons qu'à leur composition, ils disposent encore de ce qui manque souvent aux multipistes : la souplesse des connexions et une certaine ouverture vers les contrôles gestuels.
On peut les répartir en deux familles principales selon qu'ils disposent d'outils élémentaires pour la synthèse, les traitements et le MIDI, ou qu'ils se limitent à la fonction d'
hôtes à plugins.
En fait, il existe tous les stades intermédiaires entre le logiciel dédié à la programmation "pure" du genre de
SuperCollider et le simple hôte à plugins comme VSTHost, l'idéal pour nous étant peut être représenté par le "juste milieux" comme par exemple avec Bidule.

L'intérêt de ce type de logiciels en multiphonie est très grand, car ils ne sont pas concernés par les limitation de bus dont souffrent la plupart des logiciels multipistes.
On peut les utiliser aussi bien en tant qu'application autonomes pour obtenir des fichiers multicanaux, que pour créer des plugins ou même en tant que plugins eux-mêmes.

 

Les hôtes à plugins

 

AudioMulch

Il dispose en standard d'un grand nombre de modules de synthèse et de traitement de qualité et souvent originaux (granulator, risset-filter...), mais surtout permet d'intégrer tout plugin. Chaque paramètre peut être contrôlé simultanément en MIDI et par des enveloppes sur des pistes d'automation.
Il gère jusqu'à
256 sorties audio et peut lire et enregistrer les fichiers jusqu'à 32 canaux, sous la forme d'un seul fichier ou de toute combinaison de fichiers complémentaires (très intelligemment conçu).

Mais ce qui le distingue des autres et le rend à mon avis tout à fait irremplaçable, c'est la Metasurface. Il s'agit d'un contrôleur gestuel qui rappellera à certains le principe du " SYTER" du GRM, mais extraordinairement plus simple et plus souple à utiliser.
Il permet d'interpoler tous les paramètres des modules intégrés à AudioMulch ou des plugins VST d'un seul geste de contrôleur 2D, souris ou tablette graphique.
Plutôt que d'en parler, c'est à essayer... et à adopter, surtout que depuis la version 2 il est aussi contrôlable en MIDI !

http://www.audiomulch.com

 

Cantabile

Cette petite application qui a commencé comme un simple carnet de brouillon pour plugin a tellement évolué depuis que l'on a maintenant un hôte qui peut accueillir et enchaîner autant de plugins multicanaux que votre ordinateur pourra le supporter, jouer et enregistrer des séquences MIDI et enregistrer le résultat sous la forme d'un fichier multicanal.
Au programme :
- support multicanal jusqu'à 32 canaux (la configuration peut être un peu laborieuse) ;
- support des plugins et des fichiers audio jusqu'à 32 canaux ;
- enchaînements des plugins dans des racks ;
- gestion poussée des programmes avec possibilités de "morphing" ;
- enregistrement direct de la sortie audio au format wav_extensible (nombre de canaux du dernier plugin), jusqu'à 32 bits float ;
http://www.cantabilesoftware.com/

 

EnergyXT (1.4)

Si de prime abord il peut ressembler à un jouet sympathique, il s'avère en fait que c'est un hôte VST des plus performants grâce à ses modules intégrés et la clarté de son interface : séquenceur MIDI, multipiste audio, enveloppes, mixers, cela en fait également un assez bon multipiste.
C'est le plus rapide de tous pour tester des plugins que l'on peut placer directement en glissant le fichier dll sur son bureau. Le concept du studio modulaire trouve ici une application exemplaire dans moins d'un mega octet, avec une intelligence de conception et d'ergonomie... dommage qu'il ne supporte pas les fichiers multicanaux.
Son utilisation en tant que plugin VST lui permet d'apporter la modularité sur les bus multicanaux, pour par exemple utiliser plusieurs plugins stéréo en parallèle.
La version 2, qui fonctionne également sur Linux est hélas moins réussie.
http://www.xt-hq.com/

 

Live Professor

 

 

VSTHost & SAVIHost

Freeware, pouvant lire des fichiers multicanaux et enregistrer les sorties audio des plugins sous la forme d'un fichier multicanal jusqu'à 32 canaux... que lui demander de plus ?
Bon, la méthode pour connecter les plugins n'est pas très intuitive...

À noter également SAVIHost qui permet d'utiliser UN seul plugin à la fois, mais en le transformant en quelque sorte en application autonome qui dispose de la même fonction d'enregistrement de fichier sur 32 canaux que VSTHost. Cela permet par exemple de se confectionner une série de petits outils dédiés, immédiatement utilisables sans avoir besoin de configurer un hôte plus ou moins complexe.
http://www.hermannseib.com/english/vsthost.htm

 

Pedalboard

 

 

 

Programmation modulaire

Ces logiciels, comme ceux que j'ai placé dans la catégorie "création de plugins", disposent de modules plus ou moins élémentaires que l'utilisateur assemble pour former des outils de traitement ou de synthèse. Ce qui les différencie, c'est le nombre de ces modules, jusqu'où peuvent ils "descendre" vers la "vraie" programmation, et l'existence d'une communauté de développeurs qui fournit des extensions étendant encore leurs capacités, comme c'est le cas pour Max/Msp ou Synthedit.

 

Bidule

Il reprend à sa manière les techniques et le genre de fonctionnement qui ont fait leur preuves dans Max/Msp.
Les modules élémentaires couvrent à peu près tous l'éventail utile, et l'utilisation de plugins VST et AU est très simple. Il manque par contre la possibilité de créer des éléments d'interface graphiques, et son système d'affectation des modulations n'est pas très intuitif car seules les connexions audio sont représentées graphiquement. Ça évite les embrouillis de fils mais il est des fois difficile de se représenter qui fait quoi à qui...
C'est également un hôte et client Rewire, et qui peut fonctionner lui même en tant que plugin VST / AU jusqu'à 32 entrées / sorties (mêmes remarques concernant cette utilisation que pour
EnergyXT).
http://www.plogue.com/bidule/

 

Max/Msp 

MAX/MSP représente pour beaucoup l'archétype du logiciel de programmation modulaire. Peut être parce que c'est l'un des plus anciens et qu'il est majoritairement utilisé dans les centres de "recherche musicale"), toujours est-il qu'il est encore à l'heure actuelle le plus pointu de sa catégorie.
Sous une interface qui reste un peu austère, il comportent des fonctions de bas niveau et de très nombreux modules additionnels ("externals") qui lui permet de fabriquer à peu près n'importe quoi. Les possibilités sont quasiment infinies pour qui possède les capacités et la patience d'apprivoiser l'énorme manuel et l'excellente aide en ligne, qui pour une fois sont bien utile...
Jusqu'à la version 4, les réalisations peuvent être exportées sous la forme de plugins dans les formats VST, MAS et RTAS qui nécessitaient l'installation préalable du runtime
Pluggo. Hélas, cette possibilité a été abandonnée avec la version 5 au profit de son intégration dans le multipiste Ableton Live.
http://www.cycling74.com/index.html

 

PureData 

Pour les passionnés de programmation... l'équivalent gratuit de Max/Msp.

http://pd.iem.at/

 

Reaktor 

Il va peut être un peu moins loin que Max/Msp et ses cousins car il ne dispose pas de fonctions FFT et les traitements sur les messages MIDI sont limités, et surtout il ne peut être complété par des extensions tierces ni des plugins.
Malgré tout l'interface utilisateur est beaucoup plus adaptée pour le musicien, et la création d'interfaces graphiques sophistiquées est abordable. La communauté d'utilisateurs est vaste et la production accessible.
Il gère jusqu'à seize canaux de sortie audio, mais l'enregistrement et la lecture de fichiers multicanaux n'est hélas toujours pas possible.
Utilisé en tant que plugin VST, il ne permet plus que huit entrées / sorties, très dommage...
http://www.native-instruments.net/index.php?home_us

 

Usine 

Usine n'est pas facile à classer, car il rassemble des modules de "moyen niveau" tels qu'on peut les trouver dans Synthedit ou Bidule et qui permettent donc de construire des patchs complexes basés sur la synthèse, l'échantillonnage et les traitements, associés à des plugins. Si ce n'était que ça ce serait déjà pas mal, mais il empiète également sur le terrain d'Ableton Live avec des fonctions de séquenceur avancé et une grande possibilité de personnalisation des interfaces graphiques, avec un bon support des écrans multitouch sur Windows.
Ce logiciel mérite bien son nom, et il faut bien sûr un peu de temps pour s'habituer au concept qui semble infini, tant pour la création sonore, le jeu improvisé ou même la composition linéaire. Il gère 64 canaux, aussi bien dans ses modules que pour les plugins et les fichiers audio.
On ne peut que regretter certaines fonctions qui étaient disponibles avant "Hollyhock" et sa compatibilité avec OS X, comme la possibilité de l'utiliser en tant que plugin.
http://www.sensomusic.com/usine/ 

 


La création de plugins

 

Ces logiciels sont des environnements de programmation modulaire comme les précédents, mais ils sont en plus capables d'exporter leur création en tant que plugins autonomes ou liés à une version limitée du logiciel.
L'intérêt principal est de pouvoir ainsi ajouter les fonctions dont on a besoin aux 
logicels multipistes, tout du moins ceux qui sont compatibles avec les plugins multicanaux (rappel : Pyramix 128 canaux, Reaper 64 canaux, Tracktion 47 canaux, Podium 32 canaux, EnergyXT 32 canaux, Nuendo 14 canaux, Digital Performer 12 canaux, Protools HD 8 canaux, Cubase 6 canaux).
La seule chose que l'on puisse reprocher à ce genre de programmation c'est qu'elle à rendance à produire des fichiers plus gros et moins aux performances moins optimisés que ceux qui sont développés en mode texte et compilés (C, Delphi etc.).

 

Sonicbirth

Sonicbirth apportait à OS X ce que Synthedit permettait depuis plusieurs années : la programmation graphique de plugins audio, d'une manière simple et efficace, sans avoir à passer par un apprentissage laborieux.
L'unique développeur a montré qu'il était capable de proposer des fonctions novatrices qu'il était rare de trouver chez d'autres (convolution par exemple), mais il en a arrêté le développement en 2006 et l'a placé en open source depuis mars 2007, qui n'a plus évolué depuis. Il reste utilisable, mais manque hélas de beaucoup de fonctions aujourd'hui indispensables.
Une version 2 qui apporte le 64 bits et la compatibilité Windows est en cours, mais avec un rythme de développement très irrégulier...
http://sourceforge.net/projects/sonicbirth

 

Synthedit 

Au fil des années, son nom est devenu incontournable lorsqu'on s'intéresse aux plugins sur Windows, au point de faire oublier que si la possibilité qu'il offre d'exporter ses agencements sous la forme de plugins VST est son point fort (il a longtemps été le seul à le permettre avec cette simplicité) c'est également un environnement modulaire puissant et un hôte VST complet.
Sa conception basée sur le modèle analogique est certainement une des raisons de son succès, et même si elle ne fait pas très sérieux (la plupart des valeurs qui transitent sont en "volts" !) il ne lui manque actuellement que des fonctions FFT et l'affichage graphique de l'audio pour rivaliser complètement avec Max/Msp.
Ce qui fait aussi sa puissance, ce sont les centaines d'extensions développées par des usagers et d'autres programmeurs (comme David Haupt ou Chris Kerry pour citer les plus prolifiques d'entre eux). De cette manière, même si son évolution est particulièrement lente (mais régulière !) l'ensemble des outils proposés est extrêmement vaste, tant sur le plan audio, MIDI que graphique. Le logiciel ne gère lui-même hélas que 12 sorties audio, mais heureusement les plugins peuvent comporter 32 canaux ou plus si besoin est. Enfin, les plugins exportés sont "autonomes", c'est à dire qu'ils ne nécessitent pas de runtime pour fonctionner. Les
AcousModules pour Windows sont actuellement tous réalisés avec.
Une version 2 est en cours, qui apportera la compatibilité 64 bits, le format de plugins VST 3 et l'exportation pour OS X.
http://www.synthedit.com/

 

Flowstone 

Anciennement Synthmaker, il a été très prometteur par ses fonctions de bas niveau (modules élémentaires, insertion directe de code sans avoir besoin de passer par un développement de modules externes) et il présente une interface qui est remarquable par sa souplesse et ses fonctionnalités.
Il est par contre plus complexe à appréhender que
Synthedit et pour l'instant la partie graphique est assez gourmande en ressources processeur.
Malheureusement, ses développeurs ne semblent plus très intéressés...
http://www.dsprobotics.com/flowstone.html