d e s   S O N S   d a n s   l ' a i r
l'atelier-acousmonium

accueilcatalogue - projectionsinstallations - interventions - autres - écouter - l'Acousmonef
bio(s) - multiphonie - l'acousmobile - les acousmodules - l'atelier - activités - galerie - documents - télécharger


Comme pour le peintre, l'atelier représente pour l'acousmate le lieu et les moyens qui lui permettent de produire ses sons et de fabriquer ses œuvres. Comme pour le cinéaste, c'est le studio où il traite et assemble les tournages sonores qu'il a réalisés, qu'il façonne et anime ses personnages, et, comme le sculpteur ou l'architecte, qu'il construit ses objets et ses espaces, en dimensions réelles ou à l'échelle.

L'acousmonium fait exister les sons.
Durant la composition, il permet à l'acousmate d'entendre ses œuvres se construire, dans ce constant aller-retour de la méthode concrète où l'on entend ce que l'on fait et fait ce que l'on entend. Il est bien plus que le projecteur et l'écran un peu passifs du réalisateur de cinéma : il fait partie du son, il est le véritable support qui donne une matérialité aux formes holophoniques en mouvement, qui fait vibrer l'espace avec puissance ou délicatesse, pour le compositeur solitaire comme pour ses futurs auditeurs.
Quant au "studio" proprement dit, il rassemble les outils spécialisés dans la composition, autour desquels gravitent les systèmes de capture et d'enregistrement des sons et des gestes.

L'atelier-acousmonium est tout le contraire d'un "studio d'enregistrement" : c'est un outil de fabrication de sons, un instrument intimement lié à une manière particulière de faire et de penser, qui, en plus, est ici conditionné par les besoins de l'écriture multiphonique. On ne sera donc pas étonné d'y voir des matériels et des logiciels un peu différents de ceux que l'on trouve d'habitude dans les studios...

Mon acousmonium fixe de travail s'est constitué progressivement depuis la fin des années 80, selon l'évolution de mes projets compositionnels, des possibilités techniques de l'époque... et les fluctuations de mes moyens financiers ! Il a atteint les 16 canaux au début des années 90 (Formes et couleurs de la vie), puis est passé à 24 en 1996 (L'œil tactile), s'est stabilisé à 32 canaux en 2004, et est reparti en 2012 pour atteindre 62 canaux en 2016. C'est cette version qui est installées à l'Acousmonef.

Le dispositif qui est présenté ici est consacré principalement à la réalisation des pièces pour les projections, mais il peut s'y s'adjoindre un ensemble mobile pour des compositions moins "conventionnelles", notamment des installations.
Un petit dispositif additionnel sous la forme d'une "sphère" 18 canaux est également installé à l'étage.
 

 

L'équipement :

Station de travail
- PC Core i7 6700k / 16 Gio (Windows 10)
- moniteurs 32", 24" et 19"
- 2 RME Multiface, 1 Digiface (PCI)
- convertisseurs : 3 Behringer ADA-8200, 2 Behringer ADA-8000, Presonus Digimax D8

Contrôleurs et instruments
- Linnstrument 128, Sensel Morph, Aodyo Sylphyo, KMM SoftStep, Livid Guitar Wing, Leap Motion, iCon iCreativ, HotHand USB, TE-MIDI BBC 2, Roli Lightpad Block, Myo, Numark Orbit, Remidi T8, OTO, Wave, Novation Remote 25SL, Yamaha MCS2 + pédales FC9 / FC7 et contrôleur de souffle BC2, iConnectivity MIDI2+
- tablettes graphiques Wacom Intuos Pro 3 et Intuos Pen Wireless, Novint Falcon, SpaceNavigator, P5 Glove, 3dRudder, WiiBoard, Airbar
- Surface 3 + écran multitouch 27"
- synthétiseurs analogiques Arturia MatrixBrute, Behringer Deepmind 12D
- échantillonneurs Ensoniq ASR10, Roland S770
- magnétophone 8 pistes Fostex 80

Logiciels
- multipiste : Reaper
- éditeurs : Waveshop, Acoustica, Soundforge
- modulaires-hôtes : Synthedit, Audiomulch, Bidule, Reaktor 3, Usine Hollyhock 2, Easine, SAVIHost...
- tous les AcousModules bien-sûr ;-)
- plugins multicanaux : Mcfx, IEM Suite, Virsyn Reflect, Zephyr, QuikQuak RaySpace, WizooVerb, Acon Digital, Voxengo, Melda Production, Ambix, o3a Core, Cosmosf Saturn5S...
- traitements : Hourglass, Photosounder, Mammut, nmf Demix, PaulStretch 3, Audiopaint, Soundgrain, Panoramix, Sound Trajectory, Sound Particles...
- contrôleurs : Xotopad, Geco, Tekh-Tonic, Tablet2Mid...
- et aussi Ardour, Podium, Eyecon, Sonicbirth...

Microphones / enregistrement
- Zoom F8
- Zoom H6 + SGH-6, EXH-6
- Zoom H2n
- Zoom Q4n et Q8
- LG 360 Cam
- Schœps CMC5 + MK14
- AKG C451 + CK1
- Zylia ZM-1 (multi et ambisonique jusqu'au 3ème ordre)
- Sennheiser Ambeo (ambisonique 1er ordre)
- Brahma Standalone (ambisonique 1er ordre)
- Twirling 720 Lite (ambisonique 1er ordre)
- 6 Sennheiser K6 + 2 ME-64, ME-62, ME-66, ME-102, MKE-212
- 8 t.Bone SC-450
- 8 t.Bone SC-140
- 4 t.Bone SC-600
- 4 t.Bone SC-150
- 10 Behringer C2
- 8 t.Bone GZ-400 (surface)
- 3 t.Bone GC-300
- t.Bone EM-9900 + zeppelin
- couple LOM Uši (monté en binaural)
- 2 Soundman OKM II Klassic A3 + tête artificielle (binaural)
- 2 Sennheiser MKE 2002 (binaural)
- 8 micros de contact K&K HotSpot
- hydrophones Aquarian Audio H2a, Cold Gold, Jez Riley French
- 4 LOM Elektrosluch 3 et 3+ (ondes électromagnétiques)
- LOM ElektroUsi
- parabole Telinga Universal (utilisation avec K6+ME-62)

62 canaux (74 enceintes) répartis sur 4 niveaux sous la forme d'un Cirque/Double-dôme
périphérie médian :
- 4 Alesis Elevate 6
- 2 Yamaha NS10
- 2 Tannoy PB6
- 4 Eltax Monitor 3
- 2 Digital Design LS161
- 1 Eltax Monitor Center
- 1 Morel C5
périphérie haut :
- 12 JBL SCS-178 S
périphérie sol :
- 3 JBL SCS-178 C
- 3 Magnat Motion 220
- 4 Eltax Monitor 1
- 2 subs actifs JBL SCS-178
- 1 sub actif JBL LSR-310S
centre haut :
- 7 JBL Control One
centre médian :
- 4 Eltax HT-2 (bipolaires)
- 3 Jamo 200-S (bipolaires en cluster)
-
2 AKAI MS200 (en façade)
centre sol :
- 8 Eltax HT-2 (bipolaires)
- 2 Canon S-30 (en cluster 360°)
- 2 Jamo E-350 (en façade)
"lointains" :

- 2 Jamo E3 S
- 1 Jamo E3 C
amplification :
- ampli 8 canaux : Monacor Stageline STA-850D
- amplis 5.1 : Technics SA-AX540, Kenwood KRF-V5100D, Pioneer VSX-D514, Sony STR-DE375, Yamaha RX-V595
- amplis 4 canaux : 2 Behringer EPQ304, HPA D604, EMB Quattro 425
- amplis 2 canaux : Roland SPA120, Ecler PAM210, Samson Servo 150, Dingolfin PT5050, Soundtech PL150
- amplis HiFi stéréo : Sony, Pioneer, JVC
 

 


L'implantation des 62 canaux à l'Acousmonef
(les numéros renvoient aux sorties de câblage/amplification, pas aux canaux audio !)

 

Et aussi :

Grand acousmobile, jusqu'à 138 canaux en disposition libre :
- 3 RME Digiface USB + 9 Fostex VC-8
- 2 Cymatic-Audio LP-16
- 18 Audica MPS1
- 18 Scandyna Micropod
- 2 Scandyna Minipod
- 2 Scandyna The Ball
- 18 Anthony Gallo Nucleus Micro
- 2 Anthony Gallo aDiva
- 1 Anthony Gallo Nucleus sub
- 4 Morel SI-2
- 2 Morel SA-2
- 20 KEF 1001
- 6 KEF 3001
- 4 KEF 2001
- 1 sub KEF e2
- 1 sub KEF Kube 1
- 22 Jamo S-25
- 8 Jamo S-35
- 2 Jamo S-35C
- 2 subs Jamo 800
- 2 DaneOne The One
- 2 Kenwood Omni 7
- 2 Davis Club HC501
- sub JM-Lab Dome
- ensemble de mini amplificateurs
(+ pieds) 

Studio d'hiver / Sphère ambisonique 18 canaux (à l'étage) :
- ordinateur portable ACER Aspire V17 Nitro
- moniteurs LG 27", ASUS 15", Hanns.G 23" multitouch
- interface Presonus 1818VSL + convertisseur ADAT Alesis AI3
- Scandyna Micropod Active
- 3 Audica CS-S1
- 3 Spherex
- 4 B&W Solid
- 4 KEF 1001
- 1 Jamo S-25
- 1 Morel SA-2
- sub LG
- 3 amplificateurs 5.1
 

 

 

  

 

 
L'atelier-acousmonium à St-Étienne, 2013 à 2017 : un lieu de travail... et un lieu de vie (à gauche)
on voit aussi quelques-uns des 32 micros du système d'enregistrement (disposition large).

  
 

 
Le deuxième atelier de Pélussin en 26 canaux, 2005


Le premier atelier de Pélussin, 2004

 

 
 L'atelier de Lyon en 24 canaux, 1996