d e s   S O N S   d a n s   l ' a i r . . .
l ' a c o u s m o b i l e   d e   p o c h e,
de chambre et de campagne...

accueilcatalogue - projections installations - interventions - constructions - écouter
bio(s) - multiphonie - l'acousmobile - les acousmodules - l'atelier - activités - galerie - documents - télécharger


Le projet

Combien de fois me suis-je retrouvé devant des personnes à qui j'essayais d'expliquer ce que je faisais, alors qu'il aurait été si simple de le leur montrer ? C'est tout le drame de la multiphonie que de ne pouvoir être couchée sur CD, et même si le binaural représente un élément de réponse, il s'agit malgré tout, dans les meilleurs cas, de quelque-chose d'une toute autre nature.

J'ai très longtemps cherché à constituer un dispositif de projection qui puisse être transporté aisément et installé rapidement n'importe où, notamment en extérieur. Une sorte de plug-and-play multiphonique, qui bien que réduit dans ses dimensions soit capable de faire entendre des œuvres dans des conditions très variables, mais toujours avec une grande exigence spatiale.
Bref, un acousmobile de chambre, de cave et de grenier, de cour, de champs, de sous-bois et de clairière, de berge et de plage, et j'en passe...

Le but ? Faire découvrir l'art haut-parlant d'une manière directe et sympathique, à travers des situations qui aussi font (re)découvrir l'art d'écouter.

À côté de ces séances de projection petit format (par la jauge), cet acousmobile modulaire permet aussi d'organiser des ateliers ou des master-class occasionnelles sur la composition spatiale.

 

Le dispositif

Les enceintes qui constituent cet acousmobile sont bien entendu autonomes énergétiquement, mais aussi robustes et assez bien protégées des aléas de l'environnement.

Les Razer Ferox (12 systèmes 2.0) sont les plus petites de la série, et aussi les plus nombreuses. Elles peuvent constituer à elles seules un dispositif de poche sur 24 canaux (complétées tout de même par un petit sub Minirig) et si leur son est évidemment proportionnel à leur taille, elles sont précises et la diffusion sur 360° est très efficace.

minirig.gifLes Minirigs (10 + 4) sont certainement les plus surprenantes des petites enceintes autonomes. Sous un aspect un peu quelconque, elles disposent d'une puissance et d'une qualité sonore remarquable pour leur taille, et le sub très léger (860 g) rivalise avec beaucoup d'autres qui sont cinq fois plus gros et plus lourds. En plus, elles incorporent des batteries à l'autonomie prodigieuse. OK, celà a un coût...

 Les Altec-Lansing Orbit (9) leur ressemblent un peu, comme des modèles réduits, avec un son qui est par contre plus proche de celui des Razer...

Par comparaison, les Altec-Lansing IM-7 (3) sont carrément des monstres de puissance, même si le son n'est pas de la plus grande finesse... L'alimentation avec 8 piles D n'est pas non des plus pratique, mais pour ce qui est de projeter le son, elles le projettent bien, et en plein-air il faut bien ça ! Accessoirement, elles peuvent tenir lieu de sub honnête.

Les Yamaha PDX-11 (3) assurent quant à elles à la fois un niveau et un son qu'on pourrait qualifier de "moyens" (pour un poids qui reste contenu), de même que les Thinkoutside Boomtube (2), qui sont d'ailleurs à l'origine de cet acousmobile.

Le support de diffusion est constitué généralement d'une tablette Chuwi Hi12, qui, chose rare sur ce type de matériel, comporte trois ports USB, et permet donc d'utiliser directement de petites interfaces audio 8 canaux pour obtenir jusqu'à 24 sorties. Pour atteindre 32 canaux, ou pour des activités à caractère plus "pédagogique", c'est un portable LG Gram 15" qui prend sa place.
Enfin, à ne pas oublier bien-sûr, les différents pieds pour le placement en hauteur des Ferox et des Orbit, et toujours pas mal de câbles (le tout-sans-fil ce n'est pas pour cet acousmobile)...

  • l'acousmobile de poche : Ferox
  • l'acousmobile de chambre : Minirig + Orbit + Ferox
  • l'acousmobile ce campagne : IM-7 + PDX-11 + Boomtube + Minirig

Quelques exemples de dispositions :

 

 

Le programme

La configuration spatiale est forcément très souple et sujette à de grandes variations, mais permet d'entendre correctement la plupart de mes pièces qui sont compatibles avec une écoute de proximité, mais aussi, assez curieusement, certaines compositions qui a-priori nécessitent une toute autre ampleur.
Extraits adaptés de : Jeux de construction, Un rideau pas si transparent, Études pour membranes, Cinq portraits de Marie-Louise, Cordes frottées, Electrotropismes, Bibelots, Musiques de chambres, Les choses simples, Cinq mini mandalas, Eaux-fortes...